Avis aux créateurs de recettes : Guy Demarle fait une nouvelle fois appel à votre créativité avec le jeu-concours “Escapade Gourmande à Lille” ! Le principe ? Inventer, cuisiner et rédiger au moins une recette avec photo sur Guydemarle.com entre le 1er mars et le 30 avril 2020 inclus. À la clé, votre inscription au tirage au sort qui vous permettra peut-être de remporter une Escapade Gourmande à Lille . Plus vous créerez de recettes, plus vous aurez des chances au tirage au sort

Flexipan, Guy Demarle

Pour un repas du soir vite fait, une tarte de saison. La pâte est faite maison avec de la farine IG bas

Ingrédients :

  • 3 poireaux
  • 100g de lardons allumettes
  • 2 œufs moyens
  • 100g de crème de soja
  • sel, poivre
  • du gruyère fraîchement râpé
  • 1 pâte brisée (faite maison avec la farine de votre choix; ici préparée avec de la farine de grand épeautre, farine T110, 150g de beurre, 1 œuf, 50g d’eau, cette quantité me permet de faire 2 tartes dans le moule Flexipan Air de 25cm de diamètre))

Préparation :

Émincer les poireaux, les faire revenir dans une poêle avec un filet d’huile d’olive
Dans une autre poêle faire revenir les lardons sans matière grasse.
Mélanger les œufs, la crème. Poivrer, saler très peu à cause des lardons.
Étaler la pâte, déposer dans le moule.
Verser les poireaux/lardons puis le mélange œufs/crème
Répartir le gruyère sur le dessus
Cuire 25mn environ dans un four préchauffé à 200°C chaleur tournante

Flexipan, Guy Demarle , Tartes, Poireaux, Lardons

A retrouver sur la boutique

Flexipan, Guy Demarle

Aujourd’hui nous fêtons la Saint Valentin
J’ai déjà posté un article à ce sujet, vous pourrez y retrouver des idées de recettes, de décors pâtissiers

Vous pouvez également découvrir :

Petit coeur à la pistache
Panna cotta au saumon fumé et parmesan
Coeur pomme d’amour
Florentins du chef Marcolini

Et n’hésitez pas à aller sur le club Guy Demarle, il y a vraiment un choix important de recettes

Flexipan, Guy Demarle, Saint Valentin, Fêtes, Coeurs

Aujourd’hui 2 février c’est la chandeleur

Définition suivante trouvée ici

Des chandelles à la Chandeleur

Cette célébration de la présentation de Jésus au Temple fut d’abord célébrée en Orient, puis instaurée à Rome à la fin du VIIe siècle par le pape Serge Ier. Pour commémorer la venue au temple de Marie et son fils, il organise une procession du forum à la basilique Sainte-Marie-Majeure. Et dans le cadre de cette procession, des chandelles étaient allumées.

La chandeleur provient de l’expression festa candelarum : la fête des chandelles. Le latin candela désigne une bougie : il a donné en français la chandelle qui s’est effacée devant la bougie, d’origine algérienne. Bougie est en effet le nom d’une ville de Kabylie (Algérie), en arabe بجاية (Bejaïa) qui fournissait au Moyen Âge de la cire pour fabriquer des chandelles. Mais au Québec, on allume toujours des chandelles  ; cependant, dans la célébration de la Chandeleur, il est plutôt question de cierges.

La fête des chandelles, c’est la bénédiction des chandelles, ou des cierges.

La coutume veut que ce jour-là nous mangions des crêpes
Vous trouverez des tas de recettes sur le club Guy Demarle
Voici une sélection :

Flexipan, Guy Demarle, Crêpes , Chandeleur

Bonne lecture et à bientôt en atelier pour découvrir toutes ces nouveautés

Flexipan, Guy Demarle,

Recette trouvée sur un numéro de Fou De Pâtisserie, proposée par Christophe Adam
J’ai déjà fait plusieurs fois cette recette en utilisant des farines et sucres moins raffinés (ingrédients plutôt à IG bas); j’ai mis entre parenthèses ou en italique ce que j’ai déjà réalisé

Préparation de la pâte :

  • 250g de farine( T110 pour moi)
  • 125g de sucre de canne roux (perso 65g de sucre complet +stévia ou un sucre à IG bas pour ceux qui préfèrent)
  • 1 pincée de sel
  • 150g de beurre
  • le zeste râpé d’un citron vert

Dans un cul-de-poule, mettre la farine, le sucre, le sel et le zeste de citron; ajouter le beurre en petits morceaux et couper l’ensemble avec 2 lames de couteaux pour obtenir une masse sableuse régulière, ajouter un peu d’eau glacée pour que la pâte se ramasse; en faire une boule.
personnellement j’ai préparée la pâte sablée au i-cook’in
Étaler la pâte et garnir votre moule. J’ai utilisé le moule à tartes Flexipan Air; garder le reste de pâte pour former des rouleaux au-dessus de la tarte. Avec le reste de pâte faire des tartelettes par exemple (ce que j’ai fait )

Préparation de la garniture

  • 500g de pommes (j’ai une préférence pour les boskoops)
  • 50g de raisins de Smyrne (je n’en avais pas)
  • 2 œufs
  • 10cl de lait (lait d’amandes éventuellement)
  • 40g de sucre (ou 25g de fructose; ou sucre de coco)
  • un peu de cannelle en poudre
  • 3 c à s de poudre à flan ou fécule de maïs (1 c à s de crème d’orge + 2 c à s de poudre d’amandes ou uniquement poudre d’amandes)
  • confiture d’abricots pour le nappage (facultatif)

Éplucher les pommes, les couper en quartiers et faire de fines tranches (o cubes)
Étaler sur le fond de tarte (avec les raisins si vous voulez en mettre).
Battre les œufs avec le lait, le sucre, la cannelle et la poudre à flan ou fécule ou poudre et verser ce mélange sur les pommes
Cuire au four préchauffé à 180°C (ou 200°C chaleur tournante) pendant 30 à 40 minutes.
Vous pouvez façonner des petits rouleaux avec le reste de pâte (à dorer avec du jaune d’œuf) que vous poserez sur les pommes avant cuisson
Sortir la tarte , laisser reposer 10 minutes et badigeonner avec de la confiture d’abricot si vous le souhaitez.

Flexipan, Guy Demarle, Tarte, Pommes,

Cette année encore, je voulais vous proposer le top 5 des recettes plébiscitées par vous-même.
On retrouve dans le même ordre les recettes du TOP 5 de 2018 que vous pourrez trouver ici

Je ne vais donc pas renommer les recettes que vous avez appréciées, ce que je remarque c’est que ce sont des recettes à IG bas, besoin de manger sainement? de faire attention aux sucres? de vouloir perdre du poids? Quelle que soit la raison qui vous a poussé à voir et revoir ces recettes prouve que de nos jours le besoin de manger sainement et du « fait maison » est important.
Alors continuons ensemble cette démarche

Dans le courant du mois de décembre vous avez été nombreux à chercher des recettes de bûches et des recettes pour l’apéritif et/ou entrées

Voici les recettes les plus vues

Boules de foie gras, gelée de Muscat et brunoise de poires

Flexipan, Guy Demarle, Bûches, Fêtes, Noël

En 2020, Guy Demarle est en fête ! 

Nous vous proposerons tout au long de l’année 2020, des offres produits différentes tous les 2 mois . Elles seront toutes plus emblématiques les unes que les autres ! 

Les madeleines sont à l’honneur pour ce début d’année ! 

Nous vous offrons en ce début d’année pour l’achat d’un moule Madeleines, du cul de poule et de son support, l’emblématique plaque aluminium perforée ! 

Crédit photo Guy Demarle

et l’offre récipients Be Save

Offre récipients

Flexipan, Guy Demarle, Madeleines, Be Save

Dès le 31 décembre 2019 et jusqu’au 14 février 2020, rendez-vous en atelier culinaire pour découvrir les remises en vente « spéciales Saint Valentin » et les recettes au menu

Crédit photo Guy Demarle RENDEZ-VOUS AMOUREUX EN PLEIN CŒUR DE L’HIVER !
du 31 décembre 2019 au 14 février 2020

Découvrez :

Les cœurs entrelacés
Le Petit moule cœur
La Plaque découpoir petits cœurs pour dessus de tarte

Flexipan, Guy Demarle, Cœurs, Saint Valentin

Cette recette se trouvait dans le catalogue Guy Demarle de septembre 2018
J’ai fait 2 bûches avec des embouts maison(j’ai acheté le moule embouts sur internet)

Cette recette est très bonne, à refaire et à conseiller
Elle n’est pas difficile, il faut simplement du temps, du bon matériel et être organisée.

Cette bûche a été faite l’année dernière et je n’avais pas posté la recette, vous pouvez aussi la retrouver sur le club Guy Demarle  avec une vidéo

Les Gourmandises de Mamoune(8)

 
Pour le biscuit financier au chocolat
  • 170 g de beurre noisette
  • 110 g de pistoles de chocolat noir
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 200 g de sucre glace
  • 70 g de farine T45
  • 1 g de sel de Guérande
  • 180 g de blanc(s) d’oeuf(s)
  • 15 g de miel
Préchauffez votre four à 175°C (th. 5-6) et placez le FLEXIPAN Plat sur une plaque perforée.
Réalisez un beurre noisette dans une casserole. Faites fondre le chocolat au bain-marie.
Dans le bol d’un mixeur, versez la poudre d’amandes, le sucre glace, la farine et le sel.
Ajoutez les blancs d’œufs crus. Mélangez.
Ajoutez le chocolat fondu à 35°C puis le miel chaud (60-70°C).
Ajoutez le beurre noisette en le filtrant pour enlever les impuretés (50°C maximum).
Versez la pâte dans le FLEXIPAN Plat et faites cuire 12 minutes à 175°C (th. 5-6).
Réservez.
Personnellement j’ai divisé les quantités par 2 et réalisé la recette dans le petit Flexipan plat et l’on a suffisamment de financier pour faire 2 bûches (avec un petit raccord sous la bûche que l’on ne voit pas)
 
Pour le confit exotique
 
  • 115 g de purée de mangue
  • 50 g de purée de fruits de la passion
  • 30 g de sucre inverti
  • 45 g de sucre.
  • 3 g de pectine NH

Dans une casserole, faites fondre les purées avec le sucre inverti.
Ajoutez le mélange de sucre et pectine NH et faites bouillir le tout 2 minutes.
Placez votre moule Bûche sur une plaque perforée et coulez le confit dedans.
Réservez au congélateur 1 heure

 

Les Gourmandises de Mamoune(3)

Pour le crémeux passion
 
  • 110 g de purée de fruits de la passion
  • 35 g de sucre semoule
  • 8 g de fécule de maïs
  • 2,5 feuille(s) de gélatine.

Faites chauffer la purée de fruits. Versez-la sur le sucre et la fécule de maïs.
Remettez le tout dans la casserole et donnez une ébullition.
Hydratez la gélatine 10 minutes dans l’eau froide.
Ajoutez-la dans une casserole et mélangez bien pour la faire fondre.
Sortez le confit du congélateur et versez le crémeux dessus.
Replacez au congélateur 2 heures.

Pour la mousse chocolat
 
  • 2,5 feuille(s) de gélatine qualité « or »
  • 70 g de lait entier
  • 80 g de crème liquide 35% MG
  • 85 g de sirop de glucose
  • 165 g de pistoles de chocolat noir
  • 210 g de crème liquide 35% MG

Réhydratez la gélatine 10 minutes dans de l’eau froide.
Dans une casserole, faites bouillir le lait, les 80 g de crème et le sirop de glucose.
Versez sur les pistoles fondues préalablement au micro-ondes.
Ajoutez les feuilles de gélatine égouttées. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant.
Faites refroidir à 30°C sur un bain-marie froid.
Montez les 210 g de crème liquide en crème fouettée puis ajoutez-la délicatement à la préparation.
Mettez-la dans une poche à douilles et réservez pour le montage.

Pour le montage
spray velours chocolat
 
Démoulez ce qui est dans le moule Bûche. Placez la toile décor Matelassé dans le moule Bûche.
Dressez la mousse dans le fond et remontez bien sur les bords.
Déposez l’insert confit/crémeux.
Recouvrez de mousse chocolat et fermez avec le biscuit chocolat découpé (27 cm x 6 cm).
Fermez et réservez au congélateur pendant 6 heures.
Glacez le gâteau congelé avec un spray finition velours, puis décorez à votre guise.
 
Les Gourmandises de Mamoune_3
 
La photo de coupe n’est pas géniale, je vous mets un dessin pour mieux voir le montage

Flexipan, Guy Demarle, Bûches, Noël, Fêtes, Desserts,Entremets, Chocolat,Fruits de la passion

C’est ici que j’ai trouvé la recette, sur le blog « surprises et gourmandises »

J’ai repris pratiquement toute la recette telle qu’elle est écrite en utilisant le matériel et moule bûche Flexipan Inspiration de chez Guy Demarle
Je n’ai fait qu’une seule bande de financier, et le glaçage était moyennement réussi.

Les Gourmandises de Mamoune(7)

Pour la gelée de cassis :

  • 120 g de purée de cassis
  • 30 g de sirop de glucose (j’ai pris su sirop de glucose liquide)
  • 30 g de sucre
  • 5 g de pectine NH (à peser précisément)

Dans une casserole, faire chauffer la purée de cassis et le sirop de glucose.
Hors du feu, ajouter le mélange sucre/pectine et mélanger à l’aide d’un fouet (il faut bien mélanger le sucre et la pectine ensemble pour éviter les grumeaux).
Porter de nouveau à ébullition et laisser cuire 2 minutes.
Couler dans le moule bûche et laisser prendre au congélateur pendant 4 heures minimum.

Pour la panna cotta à la vanille :

  • 1 feuille de gélatine
  • 150 g de crème liquide entière
  • 1/2 gousse de vanille
  • 20 g de sucre

Tremper la gélatine dans de l’eau très froide.
Mettre la crème, le sucre et la gousse de vanille fendue et grattée à chauffer dans une casserole. Porter doucement à ébullition.
Retirer la casserole du feu et ajouter la gélatine bien essorée. Mélanger et laisser refroidir un peu (n’oubliez pas de retirer la gousse de vanille).
Couler la panna cotta sur le coulis gélifié et placer au congélateur pour minimum 2 heures.

Pour le financier au cassis :

  • 45 g de beurre
  • 75 g de sucre glace
  • 30 g de farine
  • 25 g de poudre d’amande
  • 80 g de blancs d’œufs
  • 25 g de purée de cassis

Préchauffer le four à 180°C.
Faire fondre le beurre dans une casserole jusqu’à obtenir une couleur noisette (ne pas cesser de remuer). Laisser refroidir.
Dans un cul-de-poule mélanger la poudre d’amande, la farine, le sucre glace et les blancs d’œufs.
Ajouter la purée de cassis puis le beurre noisette refroidi et mélanger.
Verser dans le moule petit flexipan origine plat, enfourner pour environ 20 minutes. Laisser refroidir quelques minutes avant de démouler.
Une fois le biscuit refroidi, détailler une bande de 27cm sur 7,5cm

Les Gourmandises de Mamoune(5)

Pour la mousse de marron :

  • 60 g de sucre
  • 20 g d’eau
  • 30 g de blanc d’œuf
  • 2,5 feuilles de gélatine (5 g)
  • 250 g de purée de marron
  • 125 g de crème de marron
  • 75 g de crème liquide entière
  • 200 g de crème liquide entière (2)

Tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau très froide.
Séparer les blancs des jaunes et laisser reposer les blancs à température ambiante pendant 1 heure. Verser les blancs dans un cul-de-poule.
Mettre le sucre et l’eau dans une casserole.  Chauffer sur feu moyen et utiliser un thermomètre.
Battre en vitesse minimum, pour monter les blancs pendant que le sirop chauffe. Lorsque le sirop atteint 110°C, fouetter à pleine vitesse pour obtenir des blancs plus fermes.
Lorsque le sirop atteint 118°C (ne dépassez pas les 120°C), baisser la vitesse du robot et verser le sirop en mince filet sur les blancs, puis remettre à pleine vitesse. Une fois le sirop entièrement incorporé, continuer de fouetter jusqu’à ce que la meringue soit froide. Cela peut prendre jusqu’à 10 minutes. Réserver.

Porter la purée de marrons à ébullition. Ajouter la crème de marrons et mélanger hors du feu

Porter les 75 g de crème liquide à ébullition puis ajouter la gélatine ramollie et égouttée. Verser le tout sur la pâte de marron et mélanger.
Fouetter les 200 g de crème liquide entière (elle doit être mousseuse).
Incorporer délicatement à la crème de marron la meringue italienne puis la crème montée.

Pour le montage :

Couler les trois-quarts de la mousse au marron et bien remonter le long des parois pour un montage bien net.
Sortir l’insert du congélateur (cassis + panna cotta) et l’enfoncer délicatement dans la mousse, bien au centre. (recouper légèrement les bords dans la longueur et 1cm sur une extrémité, cela vous permet d’avoir un insert qui sera invisible dans la mousse et que l’on ne verra une fois la bûche démoulée)

Recouvrir à nouveau d’une couche de mousse
Terminer par la bande de financier. Appuyer légèrement pour l’enfoncer et lisser la surface à l’aide d’une spatule.
Couvrir d’un papier film et réserver au congélateur pendant toute une nuit.(ou plus si vous voulez la préparer quelques jours avant dégustation)

 

Pour la décoration :

J’ai tenté le glaçage blanc comme celui indiqué dans la recette mais mon colorant blanc liposoluble ne m’a pas satisfaite
J’ai donc laissé ainsi le glaçage légèrement coloré (chocolat blanc) e tje n’ai pas fait de glaçage violet
J’ai décoré avec des embouts de bûche en chocolat blanc et des bandes latérales en chocolat noir tempéré coulé sur du rhodoïd à transfert
Ci-dessous vous trouverez comment faire le glaçage

Pour le glaçage miroir (peut se faire en avance) :

  • 150 g de glucose
  • 150 g de sucre
  • 75 ml d’eau
  • 150 g de chocolat blanc
  • 100 g de lait concentré non sucré
  • 10 g de gélatine en poudre
  • 60 g d’eau (pour réhydrater la gélatine)
  • du colorant blanc et violet

L’idéal, c’est de réaliser le glaçage la veille (ou en avance) et de le réchauffer au micro-ondes pour l’utilisation.
Réhydrater la gélatine dans l’eau.
Dans une casserole, mettre l’eau, le sucre et le glucose et faire chauffer à 103°C.
En parallèle, dans un pichet, mettre le chocolat blanc coupé en morceaux, le lait concentré non sucré, la gélatine réhydratée et le colorant blanc.
Quand le mélange eau/sucre/glucose atteint 103°C, le verser dans le pichet puis mixer au mixeur plongeant pour lisser le glaçage mais attention à ne pas incorporer d’air dans votre glaçage au risque d’avoir des bulles d’air disgracieuses.
Passer la préparation au chinois puis prélever quelques cuillères à soupe de glaçage afin de le colorer en violet.
Mettre les glaçages dans 2 récipients différents et réserver au frigo.

Sortir l’entremets du congélateur et retirer le moule.
Poser ensuite l’entremets surgelé sur une grille, la grille étant posée sur une assiette ou un plat afin de pouvoir récupérer le surplus.
Réchauffer le glaçage blanc au micro-ondes pour avoir une température de 30-35°C environ et verser délicatement pour recouvrir entièrement la bûche.
Réchauffer également le glaçage violet et le mettre dans un cornet (ou une petite poche à douille). Tracer des lignes sur le glaçage blanc.
Retirer l’entremets de la grille et le placer dans un plat de présentation.
Laisser dégeler au réfrigérateur. Il faut compter environ 5 à 6 heures de décongélation minimum.

N’ayant pas de photo de coupe voici un dessin reproduisant la vue de coupe

Flexipan, Guy Demarle, Bûches, Desserts, Entremets, Noël, Fêtes

C’est ici que j’ai trouvé la recette, testée dans le moule bûche Flexipan Inspiration et avec une toile décor . Cette bûche se compose d’un biscuit noisette, d’un insert crémeux au citron, d’une mousse gianduja et d’un croustillant chocolat-praliné.
J’ai réalisé cette bûche récemment comme test pour la fin de l’année, prochainement seront publiées mes recettes de bûches de l’année dernière

J’ai oublié de faire une photo de la bûche terminée(je l’ai transportée pour une invitation) mais elle ressemblait beaucoup à celle-ci

Ingrédients et préparation du biscuit à la noisette

  • 60 g de beurre fondu
  • 2 blancs d’œufs
  • 1 œuf
  • 75 g 70g de cassonade
  • 15 g de sucre glace(fait maison au i-cook’in avec sucre roux)
  • 65 g de poudre de noisette

Avec un batteur, monter deux blancs d’œufs et ajouter 20 g de cassonade. Dans un cul-de-poule, mélanger le reste de la cassonade, la poudre de noisette, l’œuf entier.
Ajoutez le beurre fondu et le sucre glace. Incorporer délicatement les blancs montés dans le mélange en plusieurs fois.
Verser dans le petit Flexipan plat, lisser avec la petite spatule coudée. Enfourner 8 à 10 minutes à 180°C.

Ingrédients et préparation du crémeux citron

J’ai en fait commencé par cette étape la veille du reste de la recette

  • 1 feuille de gélatine
  • 2 œufs
  • 100 g 90g de sucre
  • 70 g de jus de citron
  • Zestes de citron vert
  • 80 g de beurre

Hydrater la gélatine dans un grand volume d’eau froide.
Dans une casserole, chauffer le jus de citron avec le sucre, puis ajouter les œufs en fouettant vivement
Ajouter les zestes de citron vert, puis faire chauffer en continuant de mélanger jusqu’à épaississement.
Hors du feu, ajouter la gélatine et le beurre. Couler dans le moule bûche.  Taper pour enlever les bulles d’air et mettre au congélateur pendant 2 heures minimum ou la veille.
Démouler le biscuit, que vous ajusterez à la taille de l’insert.
Poser le biscuit sur le crémeux citron et laisser prendre au froid 30 minutes.
Vous pouvez faire cette étape le lendemain quand vous préparez le reste de la recette

Préparation du croustillant

Dans un cul de poule, faire fondre le chocolat au lait et le praliné.
Ajouter les brisures de crêpe dentelle, puis mélanger
Sur le Flexipan plat verser le croustillant pour faire une bande 27cm par 7.5cm environ, lisser avec une spatule coudée. (la taille est importante, vous ne pourrez pas couper le surplus pour adapter)
Faire prendre 30 minutes au congélateur.

Ingrédients et préparation de la mousse au Gianduja 

  • 200 g de gianduja
  • 2 feuilles de gélatine
  • 140 g de lait
  • 64 g de jaunes d’œuf (environ 4 œufs moyens)
  • 20 g de sucre
  • 200 g de crème liquide
  • Zestes de citron vert

Hydrater la gélatine dans un grand volume d’eau froide.
Dans une casserole, chauffer le lait et ajouter les zestes de citron vert.
Dans un cul-de-poule, mélanger les jaunes d’œufs et le sucre, jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Verser le lait chaud dans les jaunes d’œufs et remettre le tout à chauffer en continuant de mélanger jusqu’à épaississement.
Hors du feu ajouter la gélatine.

Faire fondre le Gianduja pour l’ajouter au mélange chaud et mixez le tout. Dans un cul-de-poule bien froid, monter la crème.
Ajouter en plusieurs fois dans le mélange au Gianduja et mélanger délicatement pour avoir une belle mousse.

Avec une poche à douille, mettre une toile décor dans le moule bûche et verser une partie de la mousse. Étaler sur les parois avec une spatule coudée.

Poser l’ insert citron-biscuit noisette, puis recouvrir avec le reste de mousse que vous lisserez avec une spatule coudée. Ajuster le croustillant, fixer avec de la mousse.
Laisser prendre au froid pendant toute une nuit
Il me restait un tout petit peu de mousse et bien sûr un peu de biscuit noisette

Photo de la coupe

Décoration (je ne l’ai pas faite)

1 pot de nappage miroir au chocolat
Démouler la bûche sur le plat de service. Chauffer le nappage miroir chocolat au micro-ondes une minute, puis glacer la bûche.

Si vous avez utilisé une toile décor, penser à utiliser un spray velours pour la bûche pour remplacer le nappage

Flexipan, Guy Demarle, Noël, Bûches, Desserts, Citron, Noisette, Gianduja

Suite à l’aticle précédent sur la tarte amandine aux poireaux, il me restait suffisamment de pâte pour une nouvelle tarte que j’ai composée avec les restes du frigo en m’inspirant de cette dernière recette

Ingrédients :

  • 1 courgette environ 250g
  • poivrons environ 200g
  • 60g de fromage de chèvre frais
  • 1 pâte brisée(maison)
  • 2 œufs
  • 150g de crème liquide
  • sel, poivre
  • gruyère râpé

Préparation :

Faire fondre séparément les légumes émincés(environ 10 minutes pour les poivrons et 5 minutes pour les courgettes )dans 2 poêles différentes avec un peu d’huile d’olive, sel et poivre.
Dans un cul-de poule, fouetter les œufs avec la crème.
Étaler la pâte au rouleau et garnir le moule Flexipan air
Verser les légumes puis l’ensemble oeufs-crème. Déposer des morceaux de fromage de chèvre et du gruyère râpé
Mettre au four préchauffé à 200°C chaleur tournante pendant 30 minutes environ
Servir chaud

Flexipan, Guy Demarle, Tartes, Légumes, Poivrons, Courgettes

La tarte : un plat unique, des garnitures pour tous les goûts et voici une recette de fin d’été associant poireaux et poivrons.
Pour la pâte brisée, réalisez la vous-même, vous y gagnerez en goût, en cuisine saine et rien de bien compliqué à faire( surtout si vous avez un robot).
Pensez à utiliser des farines à IG bas , sinon essayez d’éviter la farine trop raffinée.

Ingrédients :

  • de la pâte brisée (préparée au i-cook’in avec 300g de farine T110, 150g de beurre, 1 œuf, 50g d’eau, sel (vous pourrez réaliser 2 tartes avec cette pâte)
  • 250 à 300g de poireaux
  • 1 poivron de couleur
  • 1 c à c d’ail haché
  • 40g de poudre d’amande
  • 2 œufs moyens
  • 15cl de crème liquide
  • huile d’olive
  • amandes effilées
  • gruyère fraichement râpé (il a plus de goût)
  • sel, poivre

Préparation :

Nettoyer les poireaux et le émincer dans la longueur. Épépiner le poivron et l’émincer finement.
Faire fondre séparément les légumes 10 minutes dans 2 poêles différentes avec un peu d’huile d’olive, sel et poivre.
Dans un cul-de-poule, mélanger les œufs avec la poudre d’amande, l’ail, la crème, le fromage râpé, sel et poivre.
Étaler la pâte au rouleau et garnir le moule à tarte Flexipan Air; garnir avec les poireaux étuvés en les disposant en cercles concentriques, puis les poivrons au centre.
Couvrir avec la préparation au fromage, parsemer les amandes effilées.
Cuire au four préchauffé à 200°C chaleur tournante pendant 30 minutes environ.
Servir tiède avec une salade de mesclun par exemple

Tarte amandine aux poireaux

Flexipan, Guy Demarle, Tartes, Poireaux, Poivrons,

%d blogueurs aiment cette page :