Il y a encore des mirabelles et c’est le moment d’en profiter.
Il y a quelques jours je vous ai mis quelques recettes (avec des liens à consulter)
aujourd’hui c’était clafoutis et cakes aux mirabelles.

Pour le clafoutis vous retrouverez ici la recette
n’ayant pas de lait j’ai mis 20cl de crème et je l’ai cuit dans le moule à manqué cannelé flexipan

IMG_5837

Pour le cake je me suis inspirée d’une recette de cake aux prunes
de Sophie Dudemaine

Ingrédients :

– 3 œufs
– 150g de beurre ou Saint Hubert bio
170g de sucre 80g de fructose
160g de farine 50g de poudre d’amande+ 110g de farine d’orge mondée
– 2 c à soupe d’eau de vie de mirabelle (1 c à s de liqueur)
– 1 sachet de levure
– 200g de mirabelles (poids net)

Préparation :

ici j’ai un peu composé et fait très simple

Travailler le beurre pommade avec le fructose
Incorporer les œufs puis le mélange farine-poudre d’amande
Fouetter pour obtenir une préparation lisse.
Ajouter la levure, l’eau de vie et les mirabelles dénoyautées

Verser dans les moules à cake
(ici j’ai utilisé le petit moule à cake et le moule à cake cannelé Flexipan )
Cuire dans un four préchauffé à 200°C pendant 20 minutes environ

Enregistrer

Encore une inspiration du magazine Maxi Cuisine, une recette facile pour les pique-nique ou pas, pour un repas vite fait avec une salade, les cakes restent faciles à préparer et sont les incontournables sur nos tables d’été.

Vous pouvez garder les cakes plusieurs jours au frigo, vous pouvez aussi les congeler (pensez à les trancher si vous ne souhaitez pas tout décongeler en une seule fois) et bien sûr pensez au Be Save

Ingrédients :

  • 1 tomate
  • 100g de tomates cerise
  • du basilic frais (3 branches)
  • 2 œufs
  • 100g de mozzarella
  • 60g de lait
  • 80g de parmesan
  • 150g de farine
  • 4 c à s d’huile d’olive
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • beurre
  • sel, poivre

Préparation :

Plonger la tomate dans l’eau bouillante pour l’éplucher. Concasser.
Couper la mozzarella en dés
Laver , sécher, effeuiller le basilic et ciseler
Râper 60g de parmesan

Mélanger les œufs, la farine et la levure dans un cul-de-poule, incorporer l’huile, le lait et le parmesan. Ajouter la tomate concassée, le basilic et la mozzarella. Saler et poivrer.

Verser dans un moule à cake Flexipan Origine, enfoncer les tomates cerise et enfourner dans un four préchauffé à 180°C pendant 30 à 40 minutes (cuisson à cœur)

Servir décoré avec des lamelles de parmesan et une salade verte

Flexipan, Guy Demarle, Cake, Tomate, Mozzarella

Une recette très fraîche à déguster avec une belle salade composée, avec ces températures caniculaires c’est le repas idéal.
J’ai trouvé l’inspiration dans un magazine Maxi-cuisine

Ingrédients :

  • 300g de saumon frais (sans peau)
  • 120g de saumon fumé
  • 1 à 2 oignons nouveaux
  • 2 c à s de jus de citron (pressez vous-même le citron, c’est bien meilleur)
  • 20cl de crème fleurette entière
  • 100g de Saint-Moret® ou autre fromage de même style ou bien du chèvre frais
  • 3 feuilles de gélatine (6g)
  • aneth, sel, poivre

Préparation

Porter de l’eau à ébullition dans une casserole, plonger le saumon frais, laisser frémir 2 minutes. Couvrir et réserver hors du feu environ 5 à 10 minutes puis égoutter.
Couper le saumon fumé en lamelles
Hydrater la gélatine dans de l’eau très froide
Au robot , émincer les oignons, ajouter le saumon cuit, le sel et le poivre. Chauffer doucement le jus de citron au micro-ondes, y dissoudre la gélatine essorée et ajouter à la préparation au saumon.
Incorporer le Saint-Moret® puis l’aneth ciselé et les lamelles de saumon fumé.
Monter la crème en chantilly et incorporer délicatement à la préparation.
Verser dans un moule à cake Flexipan Origine, couvrir d’un film et mettre au froid pendant plusieurs heures (perso je l’ai laissé 6h) puis démouler sur le plat de service

Servir avec des quartiers de citron ou nature accompagnée d’une salade

Flexipan, Guy Demarle, Terrines, Saumon, Entrées, poissons

Comme chaque année, des articles ne seront plus présents dans le prochain catalogue Guy Demarle, qui sortira le 1er septembre prochain

Alors consultez vite la liste des produits, n’attendez pas si vous voulez l’un ou l’autre moule
N’hésitez pas à me consulter si vous avez des questions

Pour voir le catalogue en ligne c’est ici

Et la liste des produits qui disparaissent :

Flexipan, Guy Demarle

Il y a un blog que j’aime beaucoup lire c’est celui d’Isabelle : J’en reprendrai bien un bout
Des entremets tous plus beaux les uns que les autres et cela donne envie d’en réaliser
Je me suis déjà inspirée plusieurs fois de ses recettes et cette fois-ci pour le baptême de mon petit-fils j’ai réalisé 4 entremets.
Deux d’entre eux sont déjà sur mon blog et j’ai innové avec 2 autres recettes.
Je n’ai fait aucun glaçage car les entremets ont voyagé sans moi et je n’étais pas présente à la sortie du congélateur (le glaçage devant être coulé sur un entremets congelé) mais peu importe ils étaient aussi très beaux ainsi.

Je me suis inspirée de cette recette que j’ai suivie sans grande modification, je l’ai simplement réalisé à la framboise à la place des fruits rouges.

Pour un moule 1/2 sphère de 18 cm de diamètre

Financier pistache et fruits rouges

  • 20 g de poudre d’amande
  • 15 g de farine type 45
  • 30 g de sucre
  • 25 g de beurre 1/2 sel
  • 10 g de pâte de pistache
  • 30 g de blancs d’oeufs (+/- 1 blanc)
  • 20 g de pistaches vertes concassées
  • QS d’un cocktail de fruits rouges congelés (cerises, mûres, framboises, cassis, groseilles…)

Préchauffer le four à 180°
Fondre le beurre et laisser tiédir.
Dans un cul-de-poule mélanger la farine, le sucre et la poudre d’amande. Incorporer les blancs d’oeufs, la pâte de pistache et le beurre fondu et tiédi. Mélanger délicatement jusqu’à obtention d’un appareil parfaitement homogène.
Verser dans un moule rond Flexipan de 16cm de diamètre
Répartir équitablement le mélange de fruits rouges en les enfonçant très légèrement dans la pâte et saupoudrer de quelques pistaches vertes concassées.
Cuire 20 min.
Laisser refroidir et démouler

Crémeux Vanille 

  • 55 g de crème liquide entière
  • 40 g de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 15 g de jaunes d’oeufs (+/- 1 jaune de petit calibre)
  • 1 g de gélatine (1/2 feuille)
  • 50 g de chocolat blanc de couverture

Verser le lait et la crème dans une casserole.
Ajouter la gousse de vanille fendue en 2 et porter à ébullition.
Retirer du feu, couvrir et laisser infuser 1 heure.
Retirer la gousse de vanille.
Ramollir la gélatine dans l’eau froide.
Fouetter le jaune au fouet à main.
Chauffer à nouveau le mélange lait/crème et porter à ébullition.
Verser sur le jaune, remuer de suite.
Reverser dans la casserole, laisser cuire et épaissir doucement sur feu doux sans cesser de remuer (comme pour une crème anglaise, cuire à la nappe, jusqu’à 85°).
Ajouter la gélatine ramollie et essorée.
Mélanger pour la dissoudre et ajouter le chocolat blanc .
Couler dans le moule 1/2 sphère et réserver au congélateur pour au moins 12 heures.

Croustillant Pistache

  • 25 g de chocolat blanc de couverture
  • 5 g de pâte de pistache
  • 40 g de feuilletine (Gavottes® émiettées)
  • 20 g de pistaches apéritives (grillées salées) oui oui des pistaches salées

Mettre le chocolat dans un petit bol ,faire fondre au micro ondes 30 s (à défaut, au bain-marie , ce que je préfère).
Ajouter la pâte de pistache, mélanger pour obtenir un mélange parfaitement lisse et homogène.
Incorporer la feuilletine, les pistaches hachées grossièrement et mélanger à l’aide d’une cuillère.
Étaler uniformément dans le moule utilisé pour le financier (lavé préalablement), réserver au congélateur pour durcir.

Mousse fruits rouges 

  • 250 g de coulis de fruits rouges  purée de framboises pour moi
  • 7 g de gélatine (3,5 feuilles)
  • 300 g de crème liquide entière très froide (si possible à 35%)

Ramollir la gélatine dans une grande quantité d’eau froide.
Chauffer la purée de framboises ,hors du feu ajouter la gélatine.
Laisser refroidir à t° ambiante
Monter la crème en chantilly sans excès pour ne pas la faire grainer. Mélanger les 2 préparations délicatement.

MONTAGE

Couler 2/3 de la mousse framboise dans le moule 1/2 sphère.
Placer au congélateur 15 min,ajouter l’insert crémeux vanille puis le financier pistache et fruits rouges.
Couler le restant de mousse.
Placer 5 min au congélateur , ajouter finalement le croustillant pistache. Appuyer pour faire adhérer et remonter la mousse sur les parois. Placer au congélateur au moins 12 heures.

Flexipan, Guy Demarle, Dôme, Entremets, Desserts, Framboises, pistaches,


Pour le repas du soir, voici une recette improvisée avec des « restes » trouvés dans le frigo(il y avait des restes de la tarte précédente), rapide, facile, saine(car faite maison) et très bonne

Ingrédients :

  • une pâte brisée maison (faite avec de la farine T110) peut être faite avec une autre farine à IG bas par ex (la pâte pesait environ 250g)
  • 75g de poivrons grillés (dans l’huile)
  • 75g de poulet grillé émincé
  • environ 20 tomates cerise
  • 2 œufs
  • 100g de lait
  • 100g de fêta
  • sel, poivre, basilic frais

Préparation :

Couper le poulet en petits morceaux (si ce n’est pas fait, par ex avec des ciseaux cela fonctionne très bien)
Déposer les poivrons sur du papier absorbant pour enlever un maximum d’huile, couper ensuite en lanières.
Laver et couper les tomates en 2.
Dans un cul-de-poule battre les œufs avec le lait, saler, poivrer et incorporer le basilic émincé.

Étaler la pâte au rouleau, garnir le moule (ici moule à tarte Flexipan air pour une pâte bien cuite et croustillante)
Déposer le poulet et les poivrons sur le fond de tarte, verser la préparation aux œufs, disposer les demi-tomates, émietter la fêta sur le tout

Cuire dans un four préchauffé à 200°C pendant 30 minutes environ

A déguster avec une belle salade verte

Flexipan, Guy Demarle, Tartes,


Un plat unique, une bonne pâte brisée faite maison (au i-cook’in bien sûr) et une bonne garniture, voilà une bien jolie et bien bonne tarte pour l’été.

Ingrédients

  • 270g de pâte brisée maison préparée au i-cook’in avec de la farine T110
  • 300g de filet de saumon
  • 100g d’oseille du jardin
  • 15 à 20g de basilic frais
  • 2 gros œufs (120g)
  • 100g de fêta
  • 100g de crème liquide
  • 1 échalote
  • huile d’olive, sel, poivre

Préparation

Étaler la pâte et tapisser le moule à tarte Flexipan air, mettre au frais.
Ciseler les feuilles de basilic, couper la fêta en dés.
Équeuter et laver l’oseille, émincer.Faire fondre dans un peu d’huile d’olive avec l’échalote émincée pendant 5 minutes.Saler et poivrer.
Dans un cul-de-poule fouetter les œufs avec la crème et le basilic, ajouter l’oseille
Couper le saumon en lamelles et disposer sur le fond de tarte avec les dés de fêta.
Napper de préparation à l’oseille et enfourner pour 30 minutes environ

Servir tiède ou froid, décorer avec des feuilles de basilic

Flexipan, Guy Demarle, Tartes, Oseille, Saumon, Fêta


Il y a sur ce blog plusieurs recettes d’entremets avec de la vanille et/ou à la fraise.
J’ai testé une autre recette trouvée ici car elle me plaisait bien. J’y ai apporté volontairement quelques modifications et d’autres, vu la quantité importante de certaines préparations .
Je n’ai pas fait de glaçage mais un montage à l’envers sur un tapis relief.


L’insert panna cotta chocolat blanc :

  • 300 ml de crème liquide entière
  • 3 gr de gélatine
  • 90 gr de chocolat blanc
  • 1 gousse de vanille

Réhydrater la gélatine dans un grand bol d’eau froide.
Dans une casserole, porter la crème à ébullition avec la gousse de vanille égrainée puis ajouter la gélatine essorée
Verser sur le chocolat pour le faire fondre.
Verser dans un moule rond de 16cm de diamètre, attendre le refroidissement et mettre au congélateur.
Pour info l’insert était trop épais et trop important par rapport à la gelée de fraises, je pense qu’on peut la préparer avec 200g de crème et calculer au prorata pour le reste des ingrédients

Gelée de fraises

  • 200 gr de purée de fraises
  • 10 gr de jus de citron jaune
  • 3,5 gr de gélatine soit presque 2 feuilles

Réhydrater la gélatine dans un grand bol d’eau froide.
Dans une casserole, chauffer la purée de fraises avec le citron et porter à ébullition. 
Hors du feu, ajouter la gélatine essorée. Laissez refroidir.
Lorsque la gelée est à température ambiante, sortir l’insert panna cotta du congélateur et verser la préparation sur celle-ci. Réserver ensuite au congélateur
Avis : pensez à préparer les inserts avant le reste, ils peuvent être faits la veille du reste des préparations

Pâte sucrée à la vanille

  • 60 g de beurre mou
  • 40 g de sucre glace
  • Poudre de vanille
  • 13 g de poudre d’amande
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 20 g d’oeufs
  • 100 g de farine

Mettre le beurre mou dans un cul-de-poule et ajouter le sucre glace tamisé. puis les poudres et le sel.
Mélanger jusqu’à l’obtention d’une texture homogène. Incorporer les 20 g d’oeufs et continuer à mélanger sans trop travailler la pâte. Tamiser ensuite la farine , l’ajouter et mélanger.
Former une boule et filmer. Laisser reposer la pâte 2 heures au réfrigérateur.
Préchauffer le four à 180°C (200°C chaleur tournante pour moi).
Étaler la pâte entre 2 toiles de cuisson et former un cercle de 16 cm de diamètre.
Enfourner pour 20 à 25 minutes

Biscuit joconde à la vanille

  • 75 g de sucre glace
  • 75 g de poudre d’amande
  • 20 g de farine
  • 110 g d’oeufs
  • 60 g de blancs d’oeufs
  • 10 g de sucre en poudre
  • 20 g de beurre fondu 
  • vanille en poudre

Préchauffer le four à 230°C.(200°C chaleur tournante pour moi)
Tamiser la poudre d’amande, le sucre glace et la farine dans un cul-de-poule, ajouter la poudre de vanille.
Dans  un autre cul-de-poule, battre les œufs entiers afin de les rendre bien mousseux. Ajouter le mélange sec. Vous devez obtenir un beau ruban avec la pâte.
Incorporer le beurre fondu refroidi.
Dans un cul-de-poule, monter les blancs en neige et terminer avec le sucre en poudre afin de les serrer.
Incorporer délicatement à la maryse ces blancs à la préparation.
Verser dans un moule de 16 cm diamètre et enfourner pour 8 minutes. Réserver sur une grille.
Ce biscuit est bien trop épais pour l’entremets, je l’ai coupé en 2 dans l’épaisseur et congelé la moitié non utilisée pour un prochain entremets

Mousse de fraises

  • 300g de purée de fraises
  • 30g de sucre
  • 4g de gélatine soit 2 feuilles
  • 250g de crème liquide entière (à plus de 30% de MG)

Chauffer la purée de fraises dans une casserole avec le sucre.
Hors du feu  ajouter la gélatine préalablement ramollie dans de l’eau froide et essorée.
Fouetter le tout .
Monter en chantilly la crème liquide bien froide à l’aide d’un robot ou d’un batteur électrique
Ajouter délicatement à l’aide d’une maryse à la purée de fruits rouges refroidie.
Pour info: je n’ai pas suivi la recette originale, je préférais une préparation plus simple; en comparant les quantités d’ingrédients j’en ai utilisé moins et c’était quand même trop important pour un moule de dimension identique

Montage

Verser un peu de mousse(environ 1/3) dans un cercle de 18cm posé sur un tapis relief (ici j’ai utilisé le tapis carré à bulles)
Déposer l’insert panna-cotta-gelée de fraises, puis le biscuit croustillant puis le reste de mousse de fruits
Terminer par le biscuit Joconde bien tasser.
Attention, avec les proportions ainsi faites, j’ai du ajouter un rhodoïd dans la hauteur car j’avais trop de mousse, vous retrouverez mes infos et avis en italique au bas de chaque préparation.
Mettre au congélateur quelques heures, voire plusieurs jours

Sortir du congélateur et démouler de suite (quelques heures avant dégustation) et décorer à votre guise

Mon avis sur cet entremets : j’ai déjà écrit la plupart des infos dans les différentes préparations, une prochaine fois j’inverse le biscuit Joconde et la pâte sucrée car cet entremets était difficile à couper, il est préférable de mettre la pâte plus craquante en dessous (cette pâte d’ailleurs était complètement humide le lendemain)

Flexipan, Guy Demarle, Entremets, Desserts, Fraises, Vanille


Une association que j’apprécie beaucoup est celle d’ épinards et roquefort, ici déclinée en une tarte avec beaucoup de goût , tarte facile et rapide à réaliser, pas chère et généreuse.

Pour un moule Flexipan Air de 25cm de diamètre voici ce qu’il faudra prévoir :

  • une pâte brisée (faite maison avec la farine d’épeautre et kamut, cette dernière pour son petit goût noisette qui se marie bien avec les épinards, préparée avec 200g de farine, 100g de beurre, sel et eau QSP une pâte élastique et faite au i-cook’in)
  • 800g d’épinards frais ou 250g d’épinards congelés (que vus aurez décongelés au préalable)
  • 1 gousse d’ail
  • 50g de roquefort
  • 20g de pignons de pin
  • 2 œufs moyens
  • 80g de crème liquide
  • sel, poivre
  • 1 c à s d’huile d’olive

Préparation :

Étaler la pâte et découper un disque à la dimension de votre moule (étape inutile si vous avez acheter une pâte prête à l’emploi), garnir le moule et mettre au frais pendant que vous préparez le reste de la recette.

Griller à sec les pignons.
Faire tomber les épinards quelques minutes dans une poêle dans l’huile d’olive chaude. Ajouter l’ail pressé ou haché
Saler et poivrer, égoutter s’il y a trop d’eau (cela n’a pas été mon cas)
Couper le roquefort en dés, mélanger avec la crème et les oeufs
Répartir les épinards sur le fond de tarte avec les pignons
Ajouter la préparation aux oeufs.
Cuire 30 minutes environ dans un four préchauffé à 200°C chaleur tournante

Servir tiède

Flexipan, Guy Demarle, Tartes, Epinards, Roquefort

La saison des asperges c’est maintenant ,qu’elles soient vertes, blanches, violettes ou sauvages, les asperges, une fois lavées et épluchées, peuvent se cuisiner de multiples façons .
Retrouvez les ici dans une terrine toute en fraîcheur, à préparer au moins 12h à l’avance, ce qui permet de s’organiser lorsqu’on prévoit cette recette pour un repas de famille ou entre amis

Ici j’ai utilisé le petit moule à cake cannelé Flexipan Origine qui n’est plus au catalogue, mais vous pouvez utiliser d’autres moules.
N’hésitez pas à doubler la recette pour une entrée pour 8 à 10 personnes

Ingrédients :

  • 200 à 225g de fromage de chèvre frais
  • 125g de ricotta
  • 150g de poisson blanc (cabillaud, merlu…)
  • 5cl de coulis de tomates (j’ai pris un peu de sauce tomate maison dans laquelle j’ai ajouté un peu de concentré pour la couleur)
  • 5 asperges vertes (ou plus si vous en voulez pour le décor et pour accompagner la terrine)
  • 1 orange non traitée
  • 2 feuilles de gélatine
  • persil, ciboulette
  • sel, poivre

Préparation :

Pocher le poisson quelques minutes dans de l’eau bouillante.
Cuire les asperges 10 minutes à l’eau bouillante (ou à la vapeur au i-cook’in)
Faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau très froide, les essorer et les dissoudre dans 1 c à s d’eau de cuisson des asperges (ou au micro-ondes)

Mixer le fromage de chèvre, la ricotta, le poisson, la gélatine; saler et poivrer

Diviser cette préparation en 3 portions égales.
Ajouter dans l’une les herbes finement ciselées et le zeste râpé d’1/4 d’orange; dans une autre le coulis de tomate.

Verser dans le fond du moule la préparation aux herbes, lisser, puis ajouter la préparation à la tomate puis la préparation nature en y couchant les 5 asperges .

Couvrir d’un film alimentaire et réfrigérer une nuit
Démouler sur le plat de service, servir en tranches décoré d’asperges et de feuilles de salade.

Flexipan, Guy Demarle, Terrines, Asperges, Fromage de chèvre


Voici une nouvelle version de clafoutis à la courgette.
On commence à trouver de très belles et très bonnes courgettes françaises, aussi ni une ni deux, voici une recette toute simple pour de très bons clafoutis réalisés dans les empreintes grands ronds Flexipan Origine

Pour 4 clafoutis :

  • environ 350g de courgettes
  • 1 gousse d’ail
  • 2 œufs moyens
  • 50 à 70g de tomme de brebis
  • 20cl de lait (demi-écrémé ou soja)
  • 1 c à s de farine (orge mondée ou soja ou blanche selon ce que vous préférez)
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • sel, poivre

Préparation :

laver et couper les courgettes en rondelles de 5 mm d’épaisseur avec la mandoline (vous aurez ainsi des rondelles d’égale épaisseur); chauffer l’huile dans une poêle, ajouter les rondelles de courgettes, l’ail haché, couvrir et laisser cuire 10 minutes environ (attention que cela n’attache pas)

Chauffer le lait sans bouillir
Fouetter les œufs dans un cul-de-poule, ajouter progressivement la farine, le lait et le fromage râpé. Saler et poivrer
Répartir les courgettes dans 4 grands ronds, verser la pâte.
Cuire environ 20 à 25 minutes (il faut que les clafoutis soient dorés) dans un four préchauffé à 200°C chaleur tournante

Laisser refroidir 5 minutes avant de servir avec une salade

Flexipan, Guy Demarle, Clafoutis, Courgettes, Fromage de brebis

L’œuf de Pâques : plus qu’un aliment, un symbole !

Bien plus qu’une simple excuse pour manger toutes sortes de douceurs en chocolat, les fêtes de Pâques sont toujours attendues avec impatience grâce aux symboles forts qu’elles représentent. Ayant lieu au printemps, elles sont associées à la renaissance de la nature, comme l’œuf qui éclot symbolise la vie et le renouveau. Il faut dire que l’œuf tient un rôle particulièrement important pour de nombreuses civilisations et ce, depuis des milliers d’années. A chaque printemps, dès l’Antiquité, Égyptiens, Perses et Romains avaient notamment pour tradition de teindre des œufs et de les offrir en guise de célébration du retour à la lumière. ( article trouvé sur le Club Guy Demarle)

Ce qui est intéressant ici est de faire soi-même les œufs que nous allons offrir, voici une vidéo qui vous montre comment faire :


Et on n’oublie pas les œufs en chocolat, extrêmement appréciés par les petits (et grands) gourmands. Découvrez en vidéo toutes les astuces pour les mouler vous-même ! Vous verrez comme c’est facile avec des moules, ustensiles et chocolats de qualité professionnelle

Flexipan, Guy Demarle, Pâques, Chocolat

Découvrez en image la réalisation de ces madeleines XXL à faire dans le nouveau moule « grandes madeleines »

Grandes madeleines framboise

Flexipan, Guy Demarle, Madeleines

Pour retrouver l’article sur le Club Guy Demarle , cliquez ici.

Vous trouverez aussi sur ce blog d’autres recettes ou liens

 

Le 14 février, on fête l’amour : l’amour tout court… mais aussi et surtout l’amour du goût !
Passez donc derrière les fourneaux pour concocter un savoureux dîner et épater votre chère et tendre moitié le soir de la Saint-Valentin.
Pas besoin de grands moyens, quelques spécialités sucrées et salées bien présentées feront mouche à coup sûr !

Le cœur, symbole de la Saint-Valentin

Illustrant naturellement l’amour, le cœur se retrouve partout à la Saint-Valentin.
Pour une table tendance qui ne tombe pas dans le kitsch ou l’overdose du romantisme, misez plutôt sur une déco sobre et harmonieuse et mettez tout votre cœur… dans l’assiette !
Avec des plats en forme de cœur élaborés à l’aide de moules FLEXIPAN® adaptés comme le Petit Moule cœur ou le Moule 30 Cœurs plats,
Découvrez ces recettes sur le club mais aussi sur mon blog

 

Cliquez sur les images pour les recettes

 

 

 

Des décors appétissants

Envie de marquer le coup pour ce repas particulier ?
Qu’elle soit élaborée à partir de chocolat, de caramel, de meringue ou encore de pâte à sucre, la décoration de vos desserts de Saint-Valentin est à prévoir absolument !
Vous pouvez par exemple surmonter votre charlotte de framboises pour apporter fraîcheur et couleur à votre assiette ou recouvrir votre gâteau d’un glaçage miroir de couleur rouge élaboré à partir d’un mélange de sucre, gélatine, chocolat, glucose et colorant. Celui-ci sera tellement brillant que votre moitié pourra se voir dedans !
Vous pouvez aussi sublimer vos réalisations en les recouvrant de perles sucrées dorées, de pépites de pralines roses ou encore de cristaux en sucre rose

 

Flexipan, Guy Demarle, Fêtes, Saint Valentin, Coeurs,

Voici en photos les desserts de Noël

Les Gourmandises de Mamoune(1)_2

J’espère pouvoir mettre rapidement les recettes

Il y avait 6 bûches

  •  2 bûches « couture exotique » de Cécile Farkas dont vous pouvez retrouver la recette sur le catalogue actuel Guy Demarle ou bien sur le club

Les Gourmandises de Mamoune(3) Les Gourmandises de Mamoune(8)

  • une bûche marron cassis (inspiration ici avec insert cassis, panna cotta vanille, biscuit au cassis, mousse marron)

Les Gourmandises de Mamoune(5) Les Gourmandises de Mamoune(7)

  • une bûche Forêt noire (inspiration ici) j’ai divisé les proportions par 5

Les Gourmandises de Mamoune_2

 

  • une bûche chocolat-mandarine (un mix de plusieurs recettes, pour l’insert mandarine voir ici mais avec de la purée et non du jus, pour le financier voir ici et pour la mousse au chocolat j’ai pris la recette de Cécile Farkas)

Les Gourmandises de Mamoune(4)

  • une bûche insert fruits rouges et insert mousse chocolat au lait, mousse vanille  sur biscuit noisette-amande (mix de plusieurs recettes de Christophe Felder)

Les Gourmandises de Mamoune(6)

  • un entremets « sapin » mousse chocolat blanc, insert praliné, biscuit façon brownie aux amandes (la recette est ici, pour le moule « bûche » il faut faire les 2/3 de la recette )

Les Gourmandises de Mamoune Les Gourmandises de Mamoune

  • un entremets « couronne » mousse chocolat blanc au citron vert, insert framboises sur un sablé au citron vert, la recette est ici, j’ai fait exactement les mêmes quantités

Les Gourmandises de Mamoune(10) Les Gourmandises de Mamoune(11)

 

Le moule bûche Flexipan Inspiration®, le moule sapin Flexipan Origine® et le moule couronne Flexipan Origine® ont quasiment la même contenance, donc ces recettes peuvent se faire dans l’un ou l’autre moule sans problème

 

Flexipan, Guy Demarle, Bûches, Desserts, Fêtes, Noël, Entremets

%d blogueurs aiment cette page :