Il y a sur ce blog plusieurs recettes d’entremets avec de la vanille et/ou à la fraise.
J’ai testé une autre recette trouvée ici car elle me plaisait bien. J’y ai apporté volontairement quelques modifications et d’autres, vu la quantité importante de certaines préparations .
Je n’ai pas fait de glaçage mais un montage à l’envers sur un tapis relief.


L’insert panna cotta chocolat blanc :

  • 300 ml de crème liquide entière
  • 3 gr de gélatine
  • 90 gr de chocolat blanc
  • 1 gousse de vanille

Réhydrater la gélatine dans un grand bol d’eau froide.
Dans une casserole, porter la crème à ébullition avec la gousse de vanille égrainée puis ajouter la gélatine essorée
Verser sur le chocolat pour le faire fondre.
Verser dans un moule rond de 16cm de diamètre, attendre le refroidissement et mettre au congélateur.
Pour info l’insert était trop épais et trop important par rapport à la gelée de fraises, je pense qu’on peut la préparer avec 200g de crème et calculer au prorata pour le reste des ingrédients

Gelée de fraises

  • 200 gr de purée de fraises
  • 10 gr de jus de citron jaune
  • 3,5 gr de gélatine soit presque 2 feuilles

Réhydrater la gélatine dans un grand bol d’eau froide.
Dans une casserole, chauffer la purée de fraises avec le citron et porter à ébullition. 
Hors du feu, ajouter la gélatine essorée. Laissez refroidir.
Lorsque la gelée est à température ambiante, sortir l’insert panna cotta du congélateur et verser la préparation sur celle-ci. Réserver ensuite au congélateur
Avis : pensez à préparer les inserts avant le reste, ils peuvent être faits la veille du reste des préparations

Pâte sucrée à la vanille

  • 60 g de beurre mou
  • 40 g de sucre glace
  • Poudre de vanille
  • 13 g de poudre d’amande
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 20 g d’oeufs
  • 100 g de farine

Mettre le beurre mou dans un cul-de-poule et ajouter le sucre glace tamisé. puis les poudres et le sel.
Mélanger jusqu’à l’obtention d’une texture homogène. Incorporer les 20 g d’oeufs et continuer à mélanger sans trop travailler la pâte. Tamiser ensuite la farine , l’ajouter et mélanger.
Former une boule et filmer. Laisser reposer la pâte 2 heures au réfrigérateur.
Préchauffer le four à 180°C (200°C chaleur tournante pour moi).
Étaler la pâte entre 2 toiles de cuisson et former un cercle de 16 cm de diamètre.
Enfourner pour 20 à 25 minutes

Biscuit joconde à la vanille

  • 75 g de sucre glace
  • 75 g de poudre d’amande
  • 20 g de farine
  • 110 g d’oeufs
  • 60 g de blancs d’oeufs
  • 10 g de sucre en poudre
  • 20 g de beurre fondu 
  • vanille en poudre

Préchauffer le four à 230°C.(200°C chaleur tournante pour moi)
Tamiser la poudre d’amande, le sucre glace et la farine dans un cul-de-poule, ajouter la poudre de vanille.
Dans  un autre cul-de-poule, battre les œufs entiers afin de les rendre bien mousseux. Ajouter le mélange sec. Vous devez obtenir un beau ruban avec la pâte.
Incorporer le beurre fondu refroidi.
Dans un cul-de-poule, monter les blancs en neige et terminer avec le sucre en poudre afin de les serrer.
Incorporer délicatement à la maryse ces blancs à la préparation.
Verser dans un moule de 16 cm diamètre et enfourner pour 8 minutes. Réserver sur une grille.
Ce biscuit est bien trop épais pour l’entremets, je l’ai coupé en 2 dans l’épaisseur et congelé la moitié non utilisée pour un prochain entremets

Mousse de fraises

  • 300g de purée de fraises
  • 30g de sucre
  • 4g de gélatine soit 2 feuilles
  • 250g de crème liquide entière (à plus de 30% de MG)

Chauffer la purée de fraises dans une casserole avec le sucre.
Hors du feu  ajouter la gélatine préalablement ramollie dans de l’eau froide et essorée.
Fouetter le tout .
Monter en chantilly la crème liquide bien froide à l’aide d’un robot ou d’un batteur électrique
Ajouter délicatement à l’aide d’une maryse à la purée de fruits rouges refroidie.
Pour info: je n’ai pas suivi la recette originale, je préférais une préparation plus simple; en comparant les quantités d’ingrédients j’en ai utilisé moins et c’était quand même trop important pour un moule de dimension identique

Montage

Verser un peu de mousse(environ 1/3) dans un cercle de 18cm posé sur un tapis relief (ici j’ai utilisé le tapis carré à bulles)
Déposer l’insert panna-cotta-gelée de fraises, puis le biscuit croustillant puis le reste de mousse de fruits
Terminer par le biscuit Joconde bien tasser.
Attention, avec les proportions ainsi faites, j’ai du ajouter un rhodoïd dans la hauteur car j’avais trop de mousse, vous retrouverez mes infos et avis en italique au bas de chaque préparation.
Mettre au congélateur quelques heures, voire plusieurs jours

Sortir du congélateur et démouler de suite (quelques heures avant dégustation) et décorer à votre guise

Mon avis sur cet entremets : j’ai déjà écrit la plupart des infos dans les différentes préparations, une prochaine fois j’inverse le biscuit Joconde et la pâte sucrée car cet entremets était difficile à couper, il est préférable de mettre la pâte plus craquante en dessous (cette pâte d’ailleurs était complètement humide le lendemain)

Flexipan, Guy Demarle, Entremets, Desserts, Fraises, Vanille


N’oubliez pas ces rendez-vous, nous vous attendons nombreux.
Vous pouvez également commander ces bracelets sur la boutique , pensez à m’indiquer comme étant votre conseillère (M-A Muller)

Flexipan, Guy Demarle

Une association que j’apprécie beaucoup est celle d’ épinards et roquefort, ici déclinée en une tarte avec beaucoup de goût , tarte facile et rapide à réaliser, pas chère et généreuse.

Pour un moule Flexipan Air de 25cm de diamètre voici ce qu’il faudra prévoir :

  • une pâte brisée (faite maison avec la farine d’épeautre et kamut, cette dernière pour son petit goût noisette qui se marie bien avec les épinards, préparée avec 200g de farine, 100g de beurre, sel et eau QSP une pâte élastique et faite au i-cook’in)
  • 800g d’épinards frais ou 250g d’épinards congelés (que vus aurez décongelés au préalable)
  • 1 gousse d’ail
  • 50g de roquefort
  • 20g de pignons de pin
  • 2 œufs moyens
  • 80g de crème liquide
  • sel, poivre
  • 1 c à s d’huile d’olive

Préparation :

Étaler la pâte et découper un disque à la dimension de votre moule (étape inutile si vous avez acheter une pâte prête à l’emploi), garnir le moule et mettre au frais pendant que vous préparez le reste de la recette.

Griller à sec les pignons.
Faire tomber les épinards quelques minutes dans une poêle dans l’huile d’olive chaude. Ajouter l’ail pressé ou haché
Saler et poivrer, égoutter s’il y a trop d’eau (cela n’a pas été mon cas)
Couper le roquefort en dés, mélanger avec la crème et les oeufs
Répartir les épinards sur le fond de tarte avec les pignons
Ajouter la préparation aux oeufs.
Cuire 30 minutes environ dans un four préchauffé à 200°C chaleur tournante

Servir tiède

Flexipan, Guy Demarle, Tartes, Epinards, Roquefort

La saison des asperges c’est maintenant ,qu’elles soient vertes, blanches, violettes ou sauvages, les asperges, une fois lavées et épluchées, peuvent se cuisiner de multiples façons .
Retrouvez les ici dans une terrine toute en fraîcheur, à préparer au moins 12h à l’avance, ce qui permet de s’organiser lorsqu’on prévoit cette recette pour un repas de famille ou entre amis

Ici j’ai utilisé le petit moule à cake cannelé Flexipan Origine qui n’est plus au catalogue, mais vous pouvez utiliser d’autres moules.
N’hésitez pas à doubler la recette pour une entrée pour 8 à 10 personnes

Ingrédients :

  • 200 à 225g de fromage de chèvre frais
  • 125g de ricotta
  • 150g de poisson blanc (cabillaud, merlu…)
  • 5cl de coulis de tomates (j’ai pris un peu de sauce tomate maison dans laquelle j’ai ajouté un peu de concentré pour la couleur)
  • 5 asperges vertes (ou plus si vous en voulez pour le décor et pour accompagner la terrine)
  • 1 orange non traitée
  • 2 feuilles de gélatine
  • persil, ciboulette
  • sel, poivre

Préparation :

Pocher le poisson quelques minutes dans de l’eau bouillante.
Cuire les asperges 10 minutes à l’eau bouillante (ou à la vapeur au i-cook’in)
Faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau très froide, les essorer et les dissoudre dans 1 c à s d’eau de cuisson des asperges (ou au micro-ondes)

Mixer le fromage de chèvre, la ricotta, le poisson, la gélatine; saler et poivrer

Diviser cette préparation en 3 portions égales.
Ajouter dans l’une les herbes finement ciselées et le zeste râpé d’1/4 d’orange; dans une autre le coulis de tomate.

Verser dans le fond du moule la préparation aux herbes, lisser, puis ajouter la préparation à la tomate puis la préparation nature en y couchant les 5 asperges .

Couvrir d’un film alimentaire et réfrigérer une nuit
Démouler sur le plat de service, servir en tranches décoré d’asperges et de feuilles de salade.

Flexipan, Guy Demarle, Terrines, Asperges, Fromage de chèvre


Voici une nouvelle version de clafoutis à la courgette.
On commence à trouver de très belles et très bonnes courgettes françaises, aussi ni une ni deux, voici une recette toute simple pour de très bons clafoutis réalisés dans les empreintes grands ronds Flexipan Origine

Pour 4 clafoutis :

  • environ 350g de courgettes
  • 1 gousse d’ail
  • 2 œufs moyens
  • 50 à 70g de tomme de brebis
  • 20cl de lait (demi-écrémé ou soja)
  • 1 c à s de farine (orge mondée ou soja ou blanche selon ce que vous préférez)
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • sel, poivre

Préparation :

laver et couper les courgettes en rondelles de 5 mm d’épaisseur avec la mandoline (vous aurez ainsi des rondelles d’égale épaisseur); chauffer l’huile dans une poêle, ajouter les rondelles de courgettes, l’ail haché, couvrir et laisser cuire 10 minutes environ (attention que cela n’attache pas)

Chauffer le lait sans bouillir
Fouetter les œufs dans un cul-de-poule, ajouter progressivement la farine, le lait et le fromage râpé. Saler et poivrer
Répartir les courgettes dans 4 grands ronds, verser la pâte.
Cuire environ 20 à 25 minutes (il faut que les clafoutis soient dorés) dans un four préchauffé à 200°C chaleur tournante

Laisser refroidir 5 minutes avant de servir avec une salade

Flexipan, Guy Demarle, Clafoutis, Courgettes, Fromage de brebis

N’oubliez pas de lire les 2 articles précédents concernant la fabrication des chocolats.

Avec le matériel trouvé sur la boutique Guy Demarle, on peut faire des merveilles: de très bons chocolats en pistoles, noirs, blancs ou au lait, il y en a pour tous les goûts; du matériel comme les moules en polycarbonate, des spatules, des cul-de-poule, un thermomètre pour pouvoir tempérer le chocolat, du mycryo etc…

Voici quelques réalisations : friture, lapins, œufs, lapins rieurs…

Chocolats, Pâques, Mycryo, Guy Demarle

Pour faire suite à l’article publié dernièrement, voici une vidéo très bien faite sur « comment garnir ses chocolats maison ».

Parce que c’est encore meilleur quand c’est fait maison, pour Pâques, garnissez vous mêmes vos chocolats ! Retrouvez tout le matériel nécessaire sur la boutique en cliquant ici : http://bit.ly/chocolats-de-Paques


Flexipan, Guy Demarle, Chocolats, Pâques

L’œuf de Pâques : plus qu’un aliment, un symbole !

Bien plus qu’une simple excuse pour manger toutes sortes de douceurs en chocolat, les fêtes de Pâques sont toujours attendues avec impatience grâce aux symboles forts qu’elles représentent. Ayant lieu au printemps, elles sont associées à la renaissance de la nature, comme l’œuf qui éclot symbolise la vie et le renouveau. Il faut dire que l’œuf tient un rôle particulièrement important pour de nombreuses civilisations et ce, depuis des milliers d’années. A chaque printemps, dès l’Antiquité, Égyptiens, Perses et Romains avaient notamment pour tradition de teindre des œufs et de les offrir en guise de célébration du retour à la lumière. ( article trouvé sur le Club Guy Demarle)

Ce qui est intéressant ici est de faire soi-même les œufs que nous allons offrir, voici une vidéo qui vous montre comment faire :


Et on n’oublie pas les œufs en chocolat, extrêmement appréciés par les petits (et grands) gourmands. Découvrez en vidéo toutes les astuces pour les mouler vous-même ! Vous verrez comme c’est facile avec des moules, ustensiles et chocolats de qualité professionnelle

Flexipan, Guy Demarle, Pâques, Chocolat

01. mars 2019 · 1 comment · Categories: Annonces

S’abonner au blog, c’est désormais possible;

En vous abonnant vous êtes prévenu chaque fois qu’un nouvel article parait alors n’hésitez pas, c’est tout en haut de la colonne à droite.

A bientôt

C’est sur le blog « my little recettes » que j’ai trouvé cette recette de cake praliné, qui a été apprécié par tous.
Cette recette est de Laurent Jeannin, il était chef pâtissier au Bristol à Paris

Cake au praliné

Ingrédients

  • 120g jaunes d’œuf (environ 6)
  • 130g de farine
  • 150g de sucre semoule 120g de sucre blond
  • 100g de praliné noisette
  • 100g de crème fraîche épaisse entière
  • 2g de levure chimique
  • 110g de beurre

Pour les noisettes caramélisées

  • 100g de noisettes entières
  • 50g de sucre

Préparation

Préchauffer le four à 170°c – sur une toile de cuisson, mettre les noisettes et les faire torréfier 10 minutes.
 Mettre le sucre dans une casserole sur feu moyen – ne remuer surtout pas – laisser le sucre caraméliser .
Quand le sucre est fondu avec une jolie couleur caramélisée, ajouter les noisettes torréfiées – bien remuer pour bien enrober toutes les noisettes – verser le tout sur la toile de cuisson.
Quand le mélange est froid, hacher grossièrement le tout au couteau pour obtenir de beaux morceaux caramélisées – réserver au sec

Tamiser les poudres puis faire fondre le beurre au micro-ondes.Dans un cul-de-poule, fouetter les jaunes avec le sucre – ajouter le praliné puis la crème fraîche et enfin la farine et la levure.
Mélanger pour obtenir une pâte homogène puis ajouter les 110g de beurre fondu.

Verser la préparation dans le moule à cake Flexipan, tracer un trait central tout le long du cake avec un peu de beurre pommade puis recouvrir le tout avec les noisettes caramélisées.
Enfourner pour 1h30 dans un four préchauffé à 135°C puis démouler le gâteau tiède et laisser refroidir.


Flexipan, Guy Demarle, Cake, Praliné, Desserts, Goûter, Gâteaux


Découvrez en image la réalisation de ces madeleines XXL à faire dans le nouveau moule « grandes madeleines »

Grandes madeleines framboise

Flexipan, Guy Demarle, Madeleines

Pour retrouver l’article sur le Club Guy Demarle , cliquez ici.

Vous trouverez aussi sur ce blog d’autres recettes ou liens

 

Le 14 février, on fête l’amour : l’amour tout court… mais aussi et surtout l’amour du goût !
Passez donc derrière les fourneaux pour concocter un savoureux dîner et épater votre chère et tendre moitié le soir de la Saint-Valentin.
Pas besoin de grands moyens, quelques spécialités sucrées et salées bien présentées feront mouche à coup sûr !

Le cœur, symbole de la Saint-Valentin

Illustrant naturellement l’amour, le cœur se retrouve partout à la Saint-Valentin.
Pour une table tendance qui ne tombe pas dans le kitsch ou l’overdose du romantisme, misez plutôt sur une déco sobre et harmonieuse et mettez tout votre cœur… dans l’assiette !
Avec des plats en forme de cœur élaborés à l’aide de moules FLEXIPAN® adaptés comme le Petit Moule cœur ou le Moule 30 Cœurs plats,
Découvrez ces recettes sur le club mais aussi sur mon blog

 

Cliquez sur les images pour les recettes

 

 

 

Des décors appétissants

Envie de marquer le coup pour ce repas particulier ?
Qu’elle soit élaborée à partir de chocolat, de caramel, de meringue ou encore de pâte à sucre, la décoration de vos desserts de Saint-Valentin est à prévoir absolument !
Vous pouvez par exemple surmonter votre charlotte de framboises pour apporter fraîcheur et couleur à votre assiette ou recouvrir votre gâteau d’un glaçage miroir de couleur rouge élaboré à partir d’un mélange de sucre, gélatine, chocolat, glucose et colorant. Celui-ci sera tellement brillant que votre moitié pourra se voir dedans !
Vous pouvez aussi sublimer vos réalisations en les recouvrant de perles sucrées dorées, de pépites de pralines roses ou encore de cristaux en sucre rose

 

Flexipan, Guy Demarle, Fêtes, Saint Valentin, Coeurs,

Le catalogue est disponible, allez le feuilleter et on se retrouve en atelier

Sans titre

Sans titre

 

Flexipan, Guy Demarle, Be Save, I-cook’in

Une nouvelle année commence et en ce jour, j’avais envie de voir quelles étaient les recettes les plus vues de l’année, celles que vous avez sûrement faites chez vous, que vous avez commentées, celles qui vous font saliver…
Alors bien sûr durant le mois de décembre, vous devez vous doutez que celles qui ont été les plus vues sont les recettes de bûches
mais sur l’année entière je ne m’attendais pas à trouver le résultat suivant bien comparable au top du 1er janvier 2018, avec beaucoup de demandes sur les recettes à IG bas

Si vous avez réalisé l’une ou l’autre de mes recettes n’hésitez pas à m’envoyer vos photos

En première position et vue plus de 8000 fois, le gâteau au yaourt aux pommes

Gâteau au yaourt aux pommes

en deuxième position, le gâteau invisible aux pommes :

en troisième position, les flans de légumes au comté

en quatrième position, une autre version du gâteau au yaourt

et en cinquième position , le moelleux chocolat, poire, amande

 

2019

 

Pour toutes celles et tous ceux qui passent furtivement sur ce blog

ou qui y restent plus longuement

Pour celles et ceux qui trouvent leur bonheur dans une ou l’autre recette,

Que cette nouvelle année soit  une année de paix, de joie et de bonheur

sans oublier une année  gourmande (bien sûr),

riche en découvertes culinaires de toutes sortes

sans oublier les IG bas, une cuisine saine, une cuisine bio

une cuisine avec les Flexipan, le i-Cook’in(mais pas uniquement)

et le tout bien conservé grâce au Be Save!

A bientôt pour de nouvelles recettes.

 

 

Bonne et joyeuse année 2019

%d blogueurs aiment cette page :